Deuxième étape

Lancez une pétition et

Organisez votre campagne

Première étape Choisissez votre cible & créez votre collectif Deuxième étape Lancez une pétition & votre campagne Troisième étape Passez à l'action & élargissez la campagne Quatrième étapeConstruisez le rapport de force Cinquième étapeFaites monter la pression & mobilisez vous Sixième étape GAGNEZ Désinvestir Conseils, infos, chiffres, etc. Pour aller plus loin Regardez les campagnes en cours

Lancez une pétition

Lancer une pétition est une excellente manière de débuter une campagne. Vous pouvez utiliser  l’outil de gestion de pétition que nous mettons à votre disposition.

Une pétition permet en effet de montrer d’apporter la preuve d’un fort soutien public pour votre campagne.

Si vous créez une pétition sur cette page, votre campagne sera automatiquement ajoutée à la liste des campagnes en cours. Vous pourrez alors être contacté.e directement par des personnes qui cherchent justement à participer à une campagne de désinvestissement mais ne souhaitent pas en initier une.

En outre, cet outil vous permet de rester en contact avec les personnes qui soutiennent votre pétition et de leur envoyer régulièrement des mails pour les tenir informées des actions que vous organisez, de l’actualité de votre campagne, etc.

Enfin, le lancement d’une campagne (qu’il se fasse via une pétition, une action ou un événement public) est une bonne occasion de contacter la presse locale !

Comment savoir si ma cible investit vraiment dans les combustibles fossiles ?

Les institutions sont souvent réticentes à rendre publique la structure et leurs investissements (ainsi que leurs montants). Souvent, vous commencerez donc à réfléchir à une cible… sans avoir d’informations précises sur le montant des investissements que vous lui demanderez de désinvestir.

N’hésitez pas à vous tourner vers nous pour que nous vous aidions. Surtout, n’oubliez pas que vous pouvez commencer votre campagne en exigeant de votre cible qu’elle soit transparente sur la nature de ses placements.

Il est quasi certain que votre cible détiendra des actions et des obligations émises par des entreprises fossiles – généralement entre 2 et 8% de son portefeuille total. La campagne de désinvestissement entend saper la légitimité sociale que nous accordons au secteur des combustibles fossiles – en investissant, en acceptant leur mécénat, etc. De ce point de vue, le nombre d’institutions qui s’engagent à désinvestir importent autant que les montants désinvestis. 

Entrer en contact avec l’administration

Il est important qu’au début de votre campagne, et régulièrement en cours de route, vous preniez contact avec l’institution pour leur demander de rejoindre la campagne. Après tout, si on ne demande pas, on n’obtient pas! Informez- les qu’un groupe est en train de travailler sur ces questions et qu’une campagne qui les appelle à désinvestir se construit.

Organisez votre campagne

Prenez le temps de bien préparer le lancement de votre campagne : contactez des allié.e.s potentiel.le.s, réfléchissez à la direction dans laquelle vous souhaitez aller, identifiez des grands axes de travail et planifiez les étapes les plus importantes dès le départ.

Bien sûr, vous serez amené.e à repenser votre stratégie et votre programme à mesure que vous avancerez et que votre campagne se développera. Notre site de ressources est incroyablement riche, et vous trouverez des guides pour vous accompagner dans chaque étape. 

Une bonne campagne repose sur un triptyque simple :

  • une cible clairement identifiée et pertinente : votre cible doit être directement concernée par votre revendication, et donc investir, directement ou indirectement, dans les combustibles fossiles.
  • un objectif précis et atteignable : ne choisissez pas une cible trop importante. Il est préférable de commencer par une cible plus petite, pour ensuite vous mobiliser autour d’une cible plus ambitieuse.
  • un ensemble gradué d’actions (de la pétition à la désobéissance civile, en passant par des occupations, des interpellations publiques, etc.) : prenez le temps d’avancer progressivement vers des actions plus “radicales”. La désobéissance civile doit intervenir à la fin, comme ultime recours si votre cible reste sourde à vos demandes.

 

Voici quelques questions simples, qui vous aideront à construire votre campagne :

Quels sont les critères pour définir la réussite de votre campagne ? Organisez une discussion collective avec le groupe qui porte votre campagne pour réfléchir à ce qui ferait de votre campagne un succès. Il y a bien entendu la revendication centrale de la campagne (le désinvestissement). Mais le succès de votre campagne peut aussi être déterminée par les alliances que vous passerez, le nombre de personnes qui rejoindront votre groupe, la visibilité que vous aurez, etc.

Quel est l’acteur qui prendra la décision de donner suite à votre revendication (le désinvestissement) ? Il est important de parvenir à répondre clairement à cette question : s’agit-il du président/de la président.e d’un Conseil d’administration ? de l’ensemble des membres d’un Conseil de surveillance ? d’élu.e.s locaux ? de hauts-fonctionnaires ? Sans réponse précise à cette question, vous ne pourrez identifier clairement votre cible.

Qui a de l’influence sur ces personnes ?  Identifiez tous les groupes et tous les acteurs concernés, et cartographiez leurs liens et leurs relations. Vous pourrez alors utiliser certains de ces acteurs pour mettre une pression directe ou indirecte, sur votre cible.

Quelles actions pouvez-vous entreprendre pour porter votre revendication ? À chaque étape d’une campagne, sa tactique et ses actions. Vous trouverez des idées d’actions ici.

Quel est le moment opportun pour passer à l’action ? La question du moment auquel intervenir, mettre la pression sur votre cible, interpeler le public, occuper un bâtiment, etc. est cruciale. Pensez à établir un calendrier de votre campagne, en prenant autant que possible en compte des événements extérieurs que vous pourrez utiliser comme opportunité de mobilisation (salon étudiant, compétition sportive sponsorisée par une entreprise pétrolière, assemblée général, conseil municipal, etc.). Ce calendrier vous aidera à construire votre campagne dans le temps, en alternant des phases intenses avec des phases de respiration : rythmer votre campagne este déterminant si vous voulez qu’elle dure.

Comment avancer pas-à-pas ? Vous allez devoir décider de vos priorités : ce que vous allez faire à tel moment, ce que vous allez remettre à plus tard – en fonction des ressources dont vous disposez, des opportunités, etc. Identifiez aussi clairement que possible les compétences, le temps et les ressources dont vous disposez, pour avoir une vision précise de ce qui vous manque !

 

FacebookTwitter