27/11/2018

Assez d’incantations, nous passerons à l’action lors de la COP24

Pour diffusion immédiate – 27 novembre 2018

France – A l’occasion du Climate Finance Day, Bruno Le Maire a feint de répondre à la campagne Pas Avec Notre Argent initiée par 350.org et ATTAC France afin que la totalité de l’épargne collectée par le Livret “Développement durable et solidaire” soit affectée à la transition énergétique. Plus de 15 000 personnes se sont déjà engagées dans cette campagne.

 

Le Ministre de l’économie a affirmé vouloir s’assurer que l’usage de l’argent placé par les 24 millions d’épargnants français dans les livrets de développement durable et solidaire ira “exclusivement à des investissements verts”. “À ma grande surprise, ce n’est pas le cas. Il y a un peu tromperie sur la marchandise. Nous contrôlerons que ces fonds, centralisés à la Caisse des dépôts, sont bien investis dans des projets verts”, ajoutait-t-il.

 

Pour Clémence Dubois, chargée de campagne pour 350.org – “Bruno Le Maire prétend s’étonner que l’épargne populaire pour le développement durable ne soit pas utilisée à ces fins et affirme vouloir mettre un terme à l’utilisation détournée de l’argent des détenteurs d’un LDDS. Il s’était pourtant fendu de la même déclaration il y a un an déjà. Pourquoi n’a-t-il rien fait entre temps ? Nous passerons donc de nouveau à l’action lors de la COP 24 pour dénoncer cette supercherie en ciblant les antennes locales de la Caisse des Dépôts et Consignations et les banques qui collectent l’argent du LDDS”

En effet, à l’ouverture du One Planet Summit en décembre 2017, Bruno Le Maire annonçait déjà que “chaque euro placé dans un LDDS centralisé à la Caisse des dépôts sera associé à un projet contribuant effectivement à la transition énergétique ou à la réduction de l’empreinte climatique de notre modèle économique.” Bruno Le Maire réagissait alors au rapport publié par 350.org et l’Observatoire des Multinationales sur les investissements carbonés de la Caisse des Dépôts et Consignations.

“ Alors que l’une des principales missions de la CDC est d’accompagner la transition écologique dans le pays (3), et qu’il est urgent de financer une transition juste et durable comme le montre avec force la situation actuelle, il est temps de s’assurer que les opérateurs publics ne financent plus des activités qui aggravent la crise climatique.”, complète Maxime Combes d’Attac France.

Du 3 au 14, de nombreuses actions seront organisées à l’occasion de la COP24 et durant la mobilisation du 8 décembre. Nous exigerons une mesure simple, efficace pour le climat et la transition, et qui peut être mise en oeuvre immédiatement : pas un euro du LDDS ne doit manquer à la transition énergétique.


FacebookTwitter