Éspace Presse

Contacts

  • Nicolas Haeringer, 350.org Chargé de Campagne, nicolas@350.org, +33650861259
  • Clémence Dubois , 350.org Chargée de Campagne Désinvestissement, clemence@350.org, +33642713175
  • Melanie Mattauch, 350.org Attachée de presse Europe, melanie@350.org, +4915158120184

Latest Press Release

12/03/2018

Libérons Le Louvre occupe une salle du musée pour dénoncer le partenariat avec Total

Lundi 12 mars 2018 au matin, le collectif d’art-activisme Libérons Le Louvre a organisé sa cinquième performance. Soutenu par plus de 10 000 personnes ayant signé leur appel, le collectif exige depuis un an la rupture du partenariat entre l’entreprise Total et le musée du Louvre. Afin d’incarner les victimes de Total, grand pollueur et grand partenaire du Louvre, des corps ont chuté dans une scène chorégraphiée. La salle a été évacuée au bout de dix minutes et les entrées bloquées pendant plus de deux heures. Les participant.e.s ont refusé de quitter les lieux à l’issue de la performance. 

Photo : Romain Nicolas

Peu après l’ouverture du musée, le lundi 12 mars 2018, des art-activistes du collectif Libérons Le Louvre ont réalisé une performance dans la salle Mollien. Alors que les chutes de corps s’enchaînent, des voix égrènent la liste des projets néfastes de Total, pour l’environnement, le climat et pour les communautés impactées :

« TOTAL…Patagonie, Argentine…gaz de schiste… Pollution de la terre, de l’air et de l’eau… Indigènes Mapuche en danger », « TOTAL… Nigéria, Torchage du gaz… Pollution de l’air et de l’eau… Violences…peuple Egi menacé ». 

Effectuer cette performance devant Le Radeau de la Méduse n’est pas un hasard : ce tableau ne manque pas rappeler les images terribles des déplacements de populations d’aujourd’hui.

« Alors que le projet de loi asile immigration est à l’heure actuelle en discussion, nous avons souhaité rappeler que de plus en plus de communautés seront poussées à l’exil à mesure que les impacts du dérèglement climatique continueront de s’accentuer. Si nous sommes en mesure d’identifier les premières victimes du dérèglement climatique, dénonçons les principaux responsables : les multinationales de l’industrie fossile, dont Total est le premier représentant en France. Notre performance travaille sur notre devoir de solidarité et d’empathie – envers des victimes que nous pensons lointaines, sans visages», explique Kester, un membre du collectif.


« L’urgence est là. C’est pourquoi nous avons franchi une nouvelle étape avec cette action, en contraignant le musée à réagir et à faire évacuer la salle du Radeau de la Méduse » analyse Alejandra du collectif Libérons Le Louvre. «Nos performances s’enchaîneront jusqu’à ce que Le Louvre mette fin à son partenariat avec Total. Nous refusons que sous couvert de mécénat, le musée du Louvre permette à l’entreprise de se donner une image vertueuse, investissant dans la culture et l’art, alors que leurs projets détruisent d’ores et déjà de nombreuses vies et cultures à travers le monde. Au final, Le Louvre soutient Total bien plus que Total ne soutient Le Louvre. Au regard de sa mission d’intérêt général, et de sa responsabilité morale, c’est inacceptable.»

En tant que courroie de transmission entre les civilisations et les cultures ; mais aussi en tant que lieu d’éducation, le partenariat avec Total entre en contradiction avec l’ambition du musée de tisser des ponts entre les civilisations passées et les générations actuelles comme à venir. Pour respecter la ligne rouge de 1,5°C tracée par l’Accord de Paris, plus aucun nouveau projet fossile ne devrait voir le jour : pourtant, le plus gros investissement de Total à l’heure actuelle porte sur un méga projet gazier dans l’Arctique. C’est justement en Arctique que les conséquences de ces extractions fossiles qui contribuent aux dérèglements climatiques ont pu être ressenties cet hiver avec des températures supérieures à 0° C pendant plus de 60 heures.

Suite à des campagnes similaires, mêlant art et militantisme, plusieurs institutions culturelles ont déjà rompu avec l’industrie fossile, parmi lesquelles la Tate Gallery à Londres, le festival d’Edimbourg, ou le Museum of National History aux États-Unis. Et d’autres musées prestigieux dans le monde font l’objet de campagnes similaires, comme le musée Van Gogh à Amsterdam. Le collectif Libérons Le Louvre est déterminé à poursuivre son action jusqu’à ce que le musée du Louvre renonce à son partenariat avec Total.

###

Contacts presse : Suzanne K. 06 31 86 04 01, Clémence Dubois 06 42 71 31 75, Camille C. 06 68 17 89 09

Liens :

LIVESTREAM de la performance : https://www.facebook.com/LiberonsleLouvre/videos/362243444184815/
Photos : https://www.flickr.com/photos/350org/albums/72157677677798363
Le site de la campagne (incluant des vidéos des performances précédentes) :
https://france.zerofossile.org/louvre/
Le contre-rapport sur la stratégie climat de Total : https://france.zerofossile.org/total/ 
Compte Twitter @Liberons_Louvre
Page Facebook LiberonsleLouvre
Dépêche de l’AFP : https://www.romandie.com/news/898232.rom

FacebookTwitter